Actualités

Coffrets de Noël

Coffrets de Noël

Des idées cadeaux pour Noël disponibles dans ma pharmacie pour toute la famille...
Publiée le 16/11/2020


Plus que quelques jours avant l'arrivée de Noël, avec toujours cette question "que vais-je offrir ?". En cette période de confinement les coffrets de Noël pour hommes, femmes ou enfants que vous trouverez en pharmacie feront toujours plaisir quel que soit leur contenu.

Vous trouverez notamment des coffrets, trousses ou cracker (Klorane) renfermant des produits pour la peau et les cheveux des marques Caudalie, Lierac, Vichy, Roger & Gallet, Garancia, Nuxe ou encore Biotherm, pour hommes et femmes ainsi que des produits pour nourrissons et enfants contenant une eau de soin ou une eau de senteur accompagnée d'un doudou qui ravira l'enfant (Dodie ou Jacadi par exemple). 

Des coffrets spécifiques pour la maison ont aussi la cote tels que les coffrets boule de Noël de chez Puressentiel renfermant un diffuseur et une huile essentielle, boules qui décoreront également votre sapin.

Dépêchez-vous il est encore temps de commencer un calendrier de l'Avent, les marques Clarins, Biotherm et Cattier vous raviront chaque jour avec un produit miniature en attendant Noël !


Mois sans tabac

Mois sans tabac

Le « mois sans tabac » bat son plein. Cette campagne de sensibilisation aide les 12 millions de fumeurs en France à arrêter la cigarette à l'aide de différentes méthodes avec efficacité. Alors n'hésitez plus, lancez-vous !
Publiée le 05/11/2020


Le « mois sans tabac » bat son plein. Cette campagne de sensibilisation aide les 12 millions de fumeurs en France à arrêter la cigarette en communiquant sur plusieurs méthodes : patch, cigarette électronique, hypnose, acupuncture

Pour arrêter de fumer plusieurs critères sont à prendre en compte, il faut bien se préparer et être motivé. Choisir une date prédéfinie est important. Les prises en charge sont nombreuses pour des thérapies comportementales, les substituts et traitements médicamenteux, le vapotage.

Les substituts nicotiniques augmentent les chances de 50 à 70% d’arrêter la cigarette. Ces médicaments à base de nicotine permettent de soulager les symptômes liés au manque (patchs, gommes, pastilles, comprimés à sucer).

Les remboursements sur prescription ne sont plus plafonnés, auparavant à 150€ par an, la Sécurité Sociale prend en charge 65%, la différence est le plus souvent prise en charge par les mutuelles de santé.

Il faut bien choisir le traitement adapté, la durée est de 3 à 6 mois pour les patchs qui diffusent entre 16h ou 24h. Sous forme orale, on peut opter pour les gommes à mâcher, les comprimés, les pastilles, ou encore un inhalateur, à ne pas confondre avec la e-cigarette. 

 

LES  BIENFAITS DE L'ARRÊT DU TABAC

20 mn après la dernière cigarette, la pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.

8h après, l’oxygénation des cellules redevient normale.

48h après, le goût et l’odorat s’améliorent.

72h après, la respiration devient plus facile, les bronches commencent à se relâcher, on se sent plus énergique. 

2 semaines après, les risques d’infarctus du myocarde diminuent.

3 mois après, la toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle, on marche plus facilement. 

1 an après, les risques d’infarctus du myocarde diminuent de moitié.

5 ans après, les risques d’accident vasculaire cérébral rejoignent ceux d’un non-fumeur. 

10 ans après, les risques de cancer du poumon diminuent presque de moitié. Les risques de cancer de la bouche, gorge, œsophage, vessie, col de l’utérus et pancréas diminuent. 

En moyenne, 15 ans après, l’espérance de vie redevient quasi identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.

 


Pour vous aider des personnes sont à votre écoute et vous proposent différentes formes de suivi, de soutien et d’informations : 

www.tabac-info-service.fr

3989 ligne à votre écoute

eCoaching adapté à vos besoins (gratuit)

 

Photo par Mathew MacQuarrie


Vaccins anti-grippe

Vaccins anti-grippe

La campagne de vaccination contre la grippe a commencé, n'oubliez pas de vous faire vacciner surtout si vous êtes considéré comme personne à risque.
Publiée le 22/10/2020


La grippe sévit le plus souvent d’octobre à mars, 2 à 8 millions de personnes sont touchées chaque année. Elle est contagieuse et peut devenir grave, surtout pour les personnes dites fragiles comme les personnes âgées ou les personnes atteintes de maladies chroniques. 

• Quand doit-on faire le vaccin ?

Habituellement la vaccination a lieu entre mi-octobre et mi-décembre, sachant que le vaccin est efficace 10 à 15 jours après l'injection. Dans le contexte actuel du Covid-19 le ministère de la Santé Publique recommande d'échelonner la vaccination en priorisant les personnes à risques entre le 15 septembre et le 15 novembre 2020 puis au-delà pour le reste de la population souhaitant se faire vacciner.

Sont considérées comme personnes à risques les femmes enceintes, les personnes de plus de 65 ans, les patients dès l'âge de 6 mois souffrant d'affection chronique pulmonaire, cardiaque, hépatique, rénale, neuromusculaire ou immunitaire), les personnes séjournant en institution, les enfants de 6 mois à 18 ans sous thérapie au long cours à l'aspirine, les personnels de santé et les personnes résidant avec des patients à risques.

Une seule injection est nécessaire. 

• Quels sont les risques et les effets indésirables ?

Infection pulmonaire bactérienne grave (pneumonie), aggravation d’une maladie chronique existante (diabète, broncho-pneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque). Les effets indésirables sont : maux de tête, sueurs, douleurs musculaires ou articulaires, fièvre, malaise, frissons, fatigue, réactions cutanées à l'endroit de l’injection (rougeur, gonflement).

• Quelles sont les contre-indications ?

Au moment du vaccin, la présence d’une maladie aigüe, de fièvre, d’une allergie grave connue à un des composants du vaccin ou une réaction lors d’une précédente injection. 

• Où se faire vacciner ?

Chez le médecin traitant, une infirmière, une sage-femme, un pharmacien volontaire depuis 2019 (sur présentation du bon de prise en charge délivré par la sécurité sociale). 

• Quel est le coût ?

Le vaccin anti-grippal est gratuit pour les personnes à risques (de plus de 65 ans), les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois. 

L’acte de vaccination reste à la charge du patient. 70% est pris en charge par la Sécurité Sociale et 60% si le vaccin est fait par une infirmière. 


Un cadeau de confiance à livrer ?

Un cadeau de confiance à livrer ?

Publiée le 19/05/2019


Faire livrer un cadeau directement pour un anniversaire ou juste pour le plaisir d'offrir ?
C’est désormais possible !!

La Pharmacie de l'Hôtel de Ville à Saint Denis de la Réunion vous permet désormais cette possibilité sans vous déplacer.


Appel à la mobilisitation contre la grippe saisonnière

Appel à la mobilisitation contre la grippe saisonnière

Publiée le 14/05/2018


Nous pensons bien souvent que la grippe est sans conséquences et qu’elle se soigne très vite. Cependant chaque année, considérée à tort comme bénigne, la grippe cause de nombreux décès à La Réunion. C’est pourquoi il est important de ne pas le prendre à la légère, de se mobiliser et de vous inviter à vous en prémunir grâce à la vaccination.   

L’épidémie de grippe se manifeste en grande majorité durant l’hiver austral. Cette maladie virale contagieuse se transmet facilement (postillons, toux, éternuements). L’objectif est de vous encourager à vous protéger. De manière générale, la vaccination est fortement recommandée pour les personnes âgées, celles atteintes de pathologies chroniques telles que le diabète, les maladies pulmonaires, les maladies cardiaques mais également les personnes obèses et les femmes enceintes.

Pour citer quelques chiffres significatifs suite à la campagne de vaccination de l’année dernière : seulement 42 847 personnes éligibles à la vaccination ont été vaccinées à La Réunion sur environ 123 500 personnes concernées en 2017. Ce qui correspond environ à 35% des personnes éligibles. Ce pourcentage est très en dessous de la moyenne nationale (environs 50%). L’épidémie saisonnière qu’a connue La Réunion en 2017 a été de forte intensité. Elle a impliqué 122 300 consultations en médecine de ville, et 63 personnes ont été hospitalisées en réanimation pour une forme sévère de grippe dont 14 sont décédées.

Face à ce constat qui nous rappelle que la grippe est une priorité de santé publique à La Réunion, évitons que cela ne se reproduise une nouvelle fois. Vous avez la possibilité de vous faire vacciner chez votre médecin jusqu’au 30 septembre 2018.
"Protégeons-nous, protégeons nos proches, vaccinons-nous contre la grippe".


Affichage 1-5 des 6 actualités