Actualités

Appel à la mobilisitation contre la grippe saisonnière

Appel à la mobilisitation contre la grippe saisonnière

Publiée le 14/05/2018


Nous pensons bien souvent que la grippe est sans conséquences et qu’elle se soigne très vite. Cependant chaque année, considérée à tort comme bénigne, la grippe cause de nombreux décès à La Réunion. C’est pourquoi il est important de ne pas le prendre à la légère, de se mobiliser et de vous inviter à vous en prémunir grâce à la vaccination.   

L’épidémie de grippe se manifeste en grande majorité durant l’hiver austral. Cette maladie virale contagieuse se transmet facilement (postillons, toux, éternuements). L’objectif est de vous encourager à vous protéger. De manière générale, la vaccination est fortement recommandée pour les personnes âgées, celles atteintes de pathologies chroniques telles que le diabète, les maladies pulmonaires, les maladies cardiaques mais également les personnes obèses et les femmes enceintes.

Pour citer quelques chiffres significatifs suite à la campagne de vaccination de l’année dernière : seulement 42 847 personnes éligibles à la vaccination ont été vaccinées à La Réunion sur environ 123 500 personnes concernées en 2017. Ce qui correspond environ à 35% des personnes éligibles. Ce pourcentage est très en dessous de la moyenne nationale (environs 50%). L’épidémie saisonnière qu’a connue La Réunion en 2017 a été de forte intensité. Elle a impliqué 122 300 consultations en médecine de ville, et 63 personnes ont été hospitalisées en réanimation pour une forme sévère de grippe dont 14 sont décédées.

Face à ce constat qui nous rappelle que la grippe est une priorité de santé publique à La Réunion, évitons que cela ne se reproduise une nouvelle fois. Vous avez la possibilité de vous faire vacciner chez votre médecin jusqu’au 30 septembre 2018.
"Protégeons-nous, protégeons nos proches, vaccinons-nous contre la grippe".


La dengue : une épidémie qui s’intensifie à La Réunion

Publiée le 14/05/2018


Depuis le début de l’année 2018, la dengue revient de façon intensive à La Réunion. 1816 cas de dengue confirmés ou probables ont été signalés par les laboratoires de ville et hospitaliers de La Réunion. Depuis fin janvier, le nombre de cas recensés n’a cessé d’augmenter. Actuellement, il se pourrait que l’épidémie continue de se maintenir dans les semaines à venir compte tenu des conditions météorologiques qui restent favorables aux moustiques vecteurs de la dengue.

Les premiers cas signalés depuis le début de l’année étaient principalement recensés dans l’ouest de l’île à Saint-Paul (représentant 79% des cas) dans les quartiers de la Gare routière, l’Etang, Bois de Nèfles, La Plaine, Saint-Gilles les bains, La Possession, Le Port et Saint-Leu. La diffusion du virus s’est ensuite amplifiée dans le sud de l’île à Saint-Pierre, la Ravine des Cabris, au Tampon et plus récemment à Saint-Louis. En une semaine (soit du 16 au 22 avril), avec l’arrivée non négligeable de la tempête Fakir, 428 cas de dengue confirmés ou probables ont été signalés. Les zones s’élargissent avec des cas annoncés à Sainte-Marie, Saint-Denis, La Montagne, Sainte- Clotilde, les Avirons, Petite-Île, St-Joseph.

Il est important de rester très vigilants faces à certains symptômes. Pour en citer quelques-uns : fièvre (≥ 38,5°C) associée à un ou plusieurs symptômes tels que douleurs musculo-articulaires, manifestations hémorragiques, céphalées frontales, asthénie, signes digestifs, douleurs rétro-orbitaires, éruption maculo-papuleuse...etc.).

Afin d’éviter la circulation persistante du virus, prenez des mesures:
- Eliminez les eaux stagnantes (vider les bouteilles, petits récipients...etc.)
- Eliminez les déchets pouvant générer des gîtes larvaires en respectant les jours de collecte.
- Protégez-vous contre les piqûres de moustiques avec des répulsifs, des diffuseurs, des vêtements couvrants et même des moustiquaires.

Restez prudents et attentifs au moindre symptôme. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant au plus vite.


Affichage 1-2 des 2 actualités